climat

Le climat est l'ensemble des conditions météorologiques analysées sur une zone géographique déterminée et sur une période de temps relativement longue. Les conditions climatiques sont caractérisées par les trois mesures suivantes: la température, les précipitations et la pression atmosphérique. La climatologie, quant à elle, se charge d'analyser les conditions météorologiques et tente de comprendre les interactions sur le climat.

D'une part, le climat semble suivre des variations cycliques sur des millions d'années, à savoir une alternance de périodes dites d'ère glaciaire et de phase de réchauffement climatique. D'autre part, le climat change également au cours de période courte que l'on peut constater par le retrait des glaciers auquel on assiste depuis la première moitié du XIXe siècle ou encore par l'apparition du désert du Sahara à partir de la préhistoire.

Definition et sens du mot

Classification: portail géographie > phénomène

climat
Changement climatique
condition météorologique propre à une région
L'étude du climat utilise les mêmes instruments de mesure qu'en météorologie (thermomètre, baromètre, pluviomètre, anémomètre, ...), par contre les données sont analysées sur des périodes plus longues. La compréhension des phénomènes qui interagissent dans un environnement donné est complexe et nécessité parfois des outils de modélisation.

Les éléments qui influencent les conditions climatiques sont bien souvent liées à la topologie du lieu, on parle même de microclimat lorsque la zone géographique est petite. Les principaux facteurs sont l'ensoleillement (les zones proches de l'équateur reçoivent plus de soleil), la pression atmosphérique (la pression de l'air est plus forte au niveau de la mer qu'en altitude) et le niveau de précipitation (la formation de vapeur d'eau est plus importante lorsqu'il fait chaud).

Principaux climats de la terre

Tout d'abord, le climat sculpte les paysages de notre environnement puisque tout fragment de la surface terrestre est constamment soumis à l'action du gel, de la chaleur, des pluies, des vents. D'autre part, les changements climatiques obligent les espèces végétales et animales à s'adapter constamment aux conditions métrologiques du milieu dans lequel ils vivent.

climat polaire: dans les régions arctiques et antarctiques, la température est basse toute au long l'année rendant impossible toute forme d'agriculture. On parle alors de climat polaire,
climat d'altitude ou montagnard: les pressions atmosphériques plus basses en montagne provoquent des précipitations plus abondantes et des températures plus froides en altitude,
climat tempéré: type de climat que l'on retrouve dans l' hémisphère nord et sud caractérisé par les fortes variations de températures regroupées en quatre saisons (printemps, été, automne, hiver),
climat tropical: climat qui règne généralement entre le tropique du Cancer et le tropique du Capricorne qui se distingue par une température moyenne supérieure à 18°C et par deux saisons (saison sèche et saison des pluies),
climat désertique: aussi appelé climat aride, les températures peuvent être chaudes ou froides par contre le niveau de précipitation est très faible tout au long de l'année.

Éléments qui influent le climat

L'atmosphère
L'atmosphère, c'est-à-dire l'enveloppe gazeuse qui entoure la Terre, s'est probablement développée en même temps que se formait la croûte solide de notre planète. Certains de ses composants, comme l'azote, l'anhydride carbonique et la vapeur d'eau, se sont libérés pendant les processus de solidification, tandis que l'oxygène est apparu en un second temps, émis par une partie de la végétation. on peut considérer que l'atmosphère est constituée de diverses couches, différenciées en fonction de leurs caractères physiques et chimiques.

Au contact de la surface terrestre, sur une épaisseur variant entre 18 kilomètres à l'équateur et 6 kilomètres aux pôles, on trouve la troposphère, caractérisée par la composition chimique typique de l'air. C'est dans la troposphère que naissent presque tous les phénomènes météorologiques, car c'est là qu'on observe des mouvements verticaux des masses d'air et une quantité notable de vapeur d'eau. Au-dessus de la troposphère se trouve la stratosphère, dont la densité est très faible et où l'humidité fait presque complètement défaut

Le soleil
La forme sphérique de la Terre influe sur la distribution de la chaleur aux diverses latitudes. En effet, en raison de cette forme, l'angle incident que les rayons solaires forment avec les tangentes à la surface terrestre est toujours plus aigu au fur et à mesure que l'on se déplace de l'équateur vers les pôles.

Concrètement, avec l'augmentation de la latitude, l'aire sur laquelle se disperse l'énergie thermique du soleil s'accroît, ainsi que l'épaisseur de l'atmosphère qui filtre cette énergie. L'insolation des régions proches de l'équateur est donc meilleure; mais, outre la forme de la Terre, la distribution de la chaleur est déterminée par la rotation du globe, par l'inclinaison et le parallélisme de son axe de rotation et par le mouvement de révolution autour du soleil.

Le vent
Le vent désigne les déplacements de masses d'air qui vont des zones de haute pression (anticycloniques) aux zones de basse pression (cycloniques). Ce mouvement est rendu très complexe par la rotation terrestre (accélération de Coriolis) qui oblige les masses d'air à dévier vers la droite dans l'hémisphère Nord et vers la gauche dans l'hémisphère Sud.

On peut imputer les différences de pression aux différences thermiques notables entre les aires équatoriales et les aires polaires : il se crée de ce fait des masses d'air chaud qui se dirigent de l'équateur vers les pôles, faisant appel à de l'air plus froid. Les zones de contact entre les masses d'air dotées de température et d'humidité différentes sont caractérisées par des perturbations constantes. Le soleil est en particulier le premier responsable de ce phénomène. Il chauffe, mais pas à un rythme identique terre et océan.

Les courants océaniques
Les courants océaniques constituent eux aussi un important facteur du climat. Engendrés par la densité variable des eaux marins et par le mouvement de rotation de la Terre, ils effectuent un transfert massif d'énergie thermique de l'équateur aux pôles.

On distingue aisément le courant équatorial, engendré par les alizés de la zone des Açores. Après avoir effleuré les côtes de l'Amérique du Sud et le golfe du Mexique, il est dévié vers les nord-est et rejoint, sous le nom de Gulf Stream, les côtes européennes auxquelles il apporte sa tiédeur. Dans l'hémisphère austral, son trajet est différent, car les courants froids des aires subpolaires interviennent.

Il existe deux types de courant océanique, les courants froids et les courants chauds. Comme le montre l'image ci-dessus, les courants froids se trouvent principalement au niveau des deux pôles, et les courants chauds, principalement au niveau de l'équateur.

dans la langue française

Locution nominale
    Unité lexicale associée
      Synonyme
      • ambiance
      • atmosphère
      • décor
      • milieu
      • entourage
      • bain
      • environnement
      • bruit
      • air
      • température
      • temps
      • régime
      • durée

      Expression et citation

      à découvrir sur le portail géographie

      Le Portugal, une destination touristique incontournable